REPUBLIQUE D'HAITI
Site officiel de l’Autorité Aéroportuaire Nationale                                    

JOURNÉE MONDIALE DES DROITS DE LA FEMME

                                          
En l’occasion de ce 08 mars 2017, le Directeur Général de l'Autorité Aéroportuaire Nationale"AAN", Monsieur Harry CLINTON a renouvelé ses voeux de joie, de santé, de paix, de bonheur
et d’amour à toutes les femmes travaillant à l’AAN.

En effet, Pour saluer cet événement exceptionnel, la Direction Générale a invité toutes les employées à venir participer à une collation à la salle de conférence de l’Autorité Aéroportuaire Nationale..

Retrouvez l'article sur notre page facebook


À PROPOS

Considérant, vers la fin des années 70, les nouvelles exigences imposées par la croissance du transport aérien en Haïti ; Considérant que l’État Haïtien et la American Airlines avaient, d’un consentement mutuel, mis fin à l’accord du 23 Janvier 1979 qui confiait à cette compagnie l’Administration de l’Aéroport International de Port-au-Prince (AIPP), et le contrôle des communications et de la navigation aériennes.
L’ancien président de la république Jean Claude Duvalier, sur le rapport des Secrétaires d’État des Travaux Publics, Transports et Communications du Commerce et de l’Industrie, de l’Intérieur et de la Défense Nationale, et après délibérations en Conseil des Secrétaires d’État, ont convenu de créer un organisme autonome de l’État, devant assurer l’extension, la gestion et l’exploitation des installations aéroportuaires civiles, et des aérodromes civils de la République. C’est ainsi que, par décrets, il a été créé un organisme Autonome d’une durée illimitée, jouissant de sa complète autonomie technique et financière et ayant une responsabilité juridique propre, dénommée : « Autorité Aéroportuaire Nationale, ayant pour sigle A.A.N ».
L’Autorité Aéroportuaire Nationale (AAN) a son siège à l’Aéroport International de Port-au-Prince, au bureau de son Directeur Général.

Décret

  • Vu les articles 70, 93, 143, 144, 145, 159 de la constitution ;
  • Vu le décret sur l’Aéronautique Civile en date du 16 novembre 1960 ;
  • Vu le décret du 10 Décembre 1960 fixant les conditions d’immatriculation des aéronefs haïtiens, et le statut juridique des aéronefs ;
  • Vu les décrets du 7 février 1961 réglementant les aérodromes et la circulation aérienne en Haïti ;
  • Vu le décret du 19 novembre 1962 instituant l’Administration de l’Aéroport International de Port-au-Prince (AAIPP) ;
  • Vu la loi du 17 Juin 1971 organisant le fonctionnement du Département des Travaux Publics, Transports et Communications ;
  • Vu le Décret du 13 Décembre 1974 réglementant les services au sol aux compagnies aériennes ;
  • Vu le décret du 31 mars 1978 créant le Conseil National des Transports (CNT) ;
  • Vu le Décret de la Chambre Législative en date du 20 septembre 1980, suspendant les garanties prévues aux articles 17, 18, 19, 20, 25, 31, 34, 48, 70, 72, 93 (7eme.alinea, 97, 109, 110 , 119 (2eme alinéa) , 147, 148, 151, 190 et 1995 de la constitution et accordant pleins pouvoirs au chef du pouvoir exécutif, pour lui permettre de prendre jusqu’au deuxième lundi d’Avril 1981 par décrets ayant force de lois toutes les mesures qu’il aura jugées utiles à la sauvegarde de l’intégrité du territoire et de la souveraineté de l’Etat à la consolidation de l’ordre et de la paix, au maintien de la stabilité politique économique et financière de la nation, à l’approfondissement du bien-être des populations à la défense des intérêts généraux de la république ;